Questions fréquentes

page-questions-frequentes
page-questions-frequentes
page-questions-frequentes
page-questions-frequentes
page-questions-frequentes

Augmentation mammaire

Lors d’une augmentation mammaire par prothèses, les cicatrices sont très discrètes, mesurant 3 à 4 cm et dissimulées sous le sein, autour de l’aréole ou dans l’aisselle. Lors d’une augmentation mammaire par lipofilling (graisse), les cicatrices sont millimétriques.

Oui, que l’augmentation soit avec des prothèses ou avec de la graisse, vous pourrez allaiter.

Il peut y avoir une prise en charge uniquement si le volume mammaire ne remplit pas un bonnet A.

La course à pied, comme toutes activités sportives, peut être reprise à partir de 6 à 8 semaines.

Le résultat est plus naturel, les cicatrices sont millimétriques, il n’y a pas à changer d’implants, il est associé à une lipoaspiration des zones graisseuses en excès.

Il faut choisir l’augmentation en fonction de votre morphologie, de votre demande sans souhaiter une augmentation trop volumineuse. Je prendrai le temps de vous conseiller en consultation avec essai de prothèses et photos à l’appui.

Non, l’augmentation mammaire esthétique peut se faire à partir de 18 ans et sans limites d’âge

Les prothèses utilisées aujourd’hui sont de marques reconnues et respectent les normes et services de qualité internationale. La durée de vie est fixée entre 10 et 15 ans.

Un suivi régulier est conseillé tous les ans en consultation. Un suivi échographique sera réalisé à partir de 10 ans.

Un arrêt de 2 à 3 semaines est fortement conseillé

La conduite est possible à partir de 15 à 21 jours.

La projection d’une prothèse correspond à son épaisseur. Plus la projection est importante, plus le sein sera galbé. De multiples projections existent : haute, modérée, basse. Ce choix sera déterminé en consultation en fonction de vos attentes.

Le soutien-gorge doit être porté jour et nuit le premier mois puis seulement la journée le deuxième mois.

La baignade est autorisée dès que la cicatrisation est complète ; généralement à 10-15 jours.

Réduction mammaire

Il existe plusieurs techniques de réduction mammaire dont certaines permettent de préserver l’allaitement en post-opératoire. Les avantages et inconvénients vous seront détaillés en consultation.

Les causes de douleurs dorsales sont multiples (surpoids, arthrose, …). Cette opération chirurgicale permet de libérer les tensions sur votre cou, dos et épaules. Elle permet ainsi un soulagement important des douleurs dorsales.

Une prise en charge est possible dès lors que le poids à enlever est d’au moins 300 grammes par seins (soit environ 2 bonnets). L’estimation sera réalisée en consultation afin de savoir si vous êtes éligible à une prise en charge.

Il est possible d’avoir un arrêt de travail s’il y a une prise en charge par la Sécurité Sociale. L’arrêt est généralement d’une durée de 3 semaines.

Il est possible de refaire du sport 6 à 8 semaines après l’opération.

La réduction mammaire est possible dès l’âge de 16 ans, avec accord des deux parents et si la poitrine est stabilisée depuis au moins 1 ans.

Oui, un lifting mammaire est systématiquement associé à la réduction mammaire afin de repositionner l’aréole dans sa position anatomique.

Reconstruction mammaire

Le nombre d’interventions dépend de la technique chirurgicale. Il varie de 1 (Grand dorsal) à 4 (lipofilling) en moyenne.

Il faut attendre en général 4 à 6 mois entre 2 opérations.

Oui, la symétrisation mammaire est aussi importante, car elle permet de retrouver une harmonie.

Une prise en charge est possible pour la reconstruction du sein. Par contre, la symétrisation du sein controlatérale ne fait pas l’objet d’un remboursement.

La durée de l’arrêt de travail dépend de la technique utilisée. Il varie en moyenne entre 2 (lipofilling) et 30 jours (Lambeau de muscle grand dorsal) en moyenne.

Brachioplastie

Une prise en charge par la Sécurité Sociale est possible si les critères pré opératoires sont respectés (excès cutanéo-graisseux important, gêne quotidienne, IMC<30, stabilité pondérale). Une entente préalable sera alors réalisée puis le médecin-conseil de la Sécurité Sociale vous recevra afin de donner son accord.

La première épilation peut être réalisée à partir du 4e jour au rasoir, de préférence par l’infirmière qui réalise les soins post-opératoires. Les autres types d’épilation (cire, épilateur électrique) pourront être utilisés à partir de 15 à 21 jours.

Les ports de charges lourdes (courses, enfants, …) ainsi que l’antépulsion des bras peuvent élargir les cicatrices voir provoquer des retards de cicatrisation. Il est recommandé de garder les bras le long du corps pendant environ 10 à 15 jours.

Si l’opération bénéficie d’une prise en charge par la Sécurité sociale, un arrêt de travail d’environ 15 jours pourra vous être prescrit. Dans le cas d’une indication esthétique, il faudra prendre des congés.

La conduite est autorisée à partir de 10 jours en l’absence de complications.

Cruroplastie

Une prise en charge par la Sécurité Sociale est possible si les critères pré opératoires sont respectés (excès cutanéo-graisseux important, gêne quotidienne, IMC<30, stabilité pondérale). Une entente préalable sera alors réalisée puis le médecin-conseil de la Sécurité Sociale vous recevra afin de donner son accord.

Si l’opération bénéficie d’une prise en charge par la Sécurité sociale, un arrêt de travail d’environ 15 jours pourra vous être prescrit. Dans le cas d’une indication esthétique, il faudra prendre des congés.

Les piqures d’anticoagulants sont recommandées pendant 15 jours après un lifting de cuisses.

La position assise est à éviter au maximum pendant 10 jours sauf quand vous devez aller aux toilettes. Il faudra préférer une alternance entre position couché et debout.

Lipoaspiration

Les douleurs sont modérées surtout les 2-3 premiers jours. Des antalgiques adaptés vous seront prescrit afin d’y pallier au mieux.

Le lipo-panty est à porter pendant 4 à 6 semaines.

Le résultat est visible directement après l’opération, mais l’œdème est persistant pendant les premières semaines. Le résultat définitif est visible à 3-4 mois.

L’activité sportive peut être reprise à partir de 3 à 4 semaines en fonction de votre récupération.

Le tarif d’une lipoaspiration dépend du nombre de zones à traiter et de la quantité de graisse à extraire. Cette estimation sera réalisée en consultation afin de vous remettre un devis.

Il est conseillé de prendre entre 5 et 10 jours de vacances en postopératoire. La durée dépend de votre métier et de votre tolérance à l’intervention.

La conduite est possible à partir de 5 à 7 jours.

Abdominoplastie

Oui, il est tout à fait possible de traiter une hernie ombilicale dans le même temps opératoire. Un examen clinique approfondi et une imagerie seront nécessaire.

Les cicatrices sont situées dans les sous-vêtements et autour de l’ombilic afin qu’elles ne soient pas visibles.

Ce terme signifie que votre nombril est préservé et repositionné au bon endroit. L’opération permet de garder votre propre nombril.

Oui, une prise en charge est possible selon certains critères cliniques : abdomen pendulum recouvrant partiellement ou totalement le pubis, perte de poids, IMC<30, stabilisation pondérale, … Une demande d’entente préalable auprès de la Sécurité Sociale sera rédigée et transmise au médecin-conseil qui statuera de la décision.

L’ablation des redons est plus désagréable que douloureuse. Les redons sont souples et permettent un retrait facile.

La cicatrice de césarienne est systématiquement reprise pendant une abdominoplastie. Une seule et même cicatrice sera présente en post-opératoire.

Un arrêt de travail est possible s’il y a une prise en charge par la Sécurité Sociale. Dans ce cas, il est en moyenne de 3 semaines. Dans le cas contraire, des congés seront à programmer afin de favoriser une cicatrisation optimale.

Une cicatrice évolue sur 1 an donc il est conseillé de ne pas l’exposer sinon cette dernière peut brunir. Des soins adaptés et crèmes solaires vont seront expliqués en consultation.

Les séances de sport intenses, telles que les séances d’abdominaux, sont possibles à partir de 2 mois après l’intervention.

Bodylift

Oui, le bodylift permet de réaliser un lifting des fesses. Il sera alors possible, dans le même temps opératoire, de regalber les fesses par lambeaux graisseux ou réinjection de graisse.

L’hospitalisation est de 2 à 4 jours dans la plus grande majorité des cas.

Oui, des piqures d’anticoagulants seront à réaliser pendant 15 jours après l’opération.

Comme toutes les chirurgies post-bariatriques, une demande d’entente préalable peut être réalisée auprès de la Sécurité Sociale afin d’obtenir une prise en charge si les critères cliniques sont atteints (Excès cutané, IMC<30, stabilité pondérale, …)

La chirurgie de bodylift permet de perdre plusieurs tailles de pantalons (1 à 4). Cela dépend de l’excès graisseux restant et de la quantité enlevée pendant l’intervention.

Lifting

Il est conseillé de se reposer pendant environ 15 jours.

Oui, il est possible de faire un deuxième lifting ou un lifting plus localisé afin de diminuer les signes du vieillissement.

Le lifting cervico-facial permet un rajeunissement d’environ 10 à 15 ans. Ce rajeunissement est plus important les premières années après l’opération.

Il faut compter 7 à 15 jours d’éviction sociale ; le temps que l’œdème diminue.

Les douleurs sont généralement faibles. Des antalgiques adaptés vous seront prescrit afin d’améliorer votre tolérance.

Le shampoing est possible dès le 2e jour.

J’utilise une technique de lifting en deux plans. La première étape consiste à retendre les structures profondes afin que le résultat dure dans le temps. La deuxième étape consiste à enlever l’excès de peau sans tirer afin d’avoir le résultat le plus naturel possible.

Blépharoplastie

L’application d’un masque de froid (ou glace) dès la fin de l’intervention est fortement conseillée pour diminuer l’œdème et les ecchymoses péri-orbitaires.

Il est conseillé de prévoir une semaine de congé après l’opération de blépharoplastie.

Vous pourrez sortir dès le lendemain de l’intervention avec des lunettes de soleil.

Rhinoplastie

Une prise en charge est possible par la Sécurité Sociale dans les suites d’un traumatisme ou s’il existe une atteinte fonctionnelle. Une entente préalable devra être rédigée par le chirurgien puis être acceptée par le Médecin Conseil de la Sécurité Sociale. Dans les autres cas, la chirurgie sera esthétique.

Les douleurs après la rhinoplastie sont modérées et généralement bien soulagées par les antalgiques prescrits.

Les mèches sont à garder pendant 48 heures dans la majorité des cas.

Les sports de contact pourront être repris 2 mois après l’opération de rhinoplastie.

L’attelle ou le plâtre est à garder pendant 8 à 15 jours selon l’intervention. Elle permet de diminuer l’œdème et d’éviter le déplacement osseux secondaire.

Otoplastie

La chirurgie d’otoplastie est quasiment insensible avec les antalgiques prescrits.

Il est préférable de prévoir une éviction scolaire de quelques jours ou de réaliser l’intervention pendant des vacances scolaires.

Il est préférable de prévoir une dispense de sport pendant 1 à 2 mois.

Le bandeau doit être porté nuits et jours le premier mois et seulement la journée le deuxième mois.

Un nettoyage avec de l’eau et du savon tous les jours est nécessaire. La réfection du pansement et la pose du bandeau sont simples et seront refaites par l’infirmière à domicile.

prendre un rendez-vous avec doctolib
Téléphone 05 49 42 29 00

Vous pouvez contacter notre secrétariat du
lundi au vendredi
entre 9h et 17h

Dernières actualités

Rhinoplastie médicale

Situé au centre de votre visage, le nez participe à votre identité. Sans avoir recourt à la chirurgie, la rhinoplastie médicale permet de corriger des défauts minimes à modérés (petite bosse, pointe tombante, asymétrie de volume) grâce aux injections d'acide hyaluronique : https://chirurgie-esth...
En savoir plus
icon doctolib